Ferrière

Ferrière

FRÉDÉRIC FERRIÈRE, 1848-1924

docteur en médecine

membre du CICR

avocat des civils

Ses engagements

Famille
Son père et son grand-père sont pasteurs.

Humanitaire
Il participe comme infirmier, en première ligne, à la guerre de 1870-1871.

De 1884 à 1924, il mène une carrière en vue au CICR : missions sur le terrain de guerre, rapports écoutés, missions innovantes en faveur des populations civiles ; jusqu’à l’âge de 73 ans.

Autorité en hygiène publique, il se distingue comme un précurseur pour que les Conventions de Genève protègent aussi les civils en temps de guerre et en période de paix.

Religion
Agnostique, il est animé d’une foi profonde en la bonté de l’être humain. Méfiant vis-à-vis d’aspects parfois mystiques du Réveil, il constate “j’aime à m’occuper, chez mes malades, de bien plus que leur corps”.(1)


NB : comme il n’existe pas de site internet centré sur Frédéric Ferrière, nous introduisons ici des informations qui débordent parfois les aspects culturels et religieux de sa vie et de son œuvre.

1) Adolphe Ferrière, Le Dr Frédéric Ferrière, page 151.